Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait de Zoé.

Portrait de Zoé.

Choisir de faire un dessin aussi réaliste que mon niveau le permet me pose toujours problème. J’aime l’exercice, la minutie, j’ai l’impression de m’améliorer, de pénétrer l’infinitésimal du détail, de la même façon que j’éplucherais un poème pour en faire une analyse. Mais j’ai l’impression qu’on y perd un peu de soi dans cet hyperréalisme. Parce que finalement je tend à une perfection qui ne m’appartient pas, qui m’est extérieure, et il me semble qu’en son point idéal, et bien tous les dessinateurs de l’hyperréalisme produiraient la même œuvre. Par conséquent, on y retrouve moins le dessinateur que lorsqu’il y insère davantage de lui, dans des dessins peut-être moins réalistes, mais qui laissent transparaître l’émotion, la personnalité, le style, et révèle un véritable acte créateur qui mêle à la réalité la sensibilité propre d’une personne.

Quoiqu’il en soit, je le répète, l’exercice me plaît. Je comparerais cela à ces activités de coloriage pour adulte qui veulent se relaxer. On se plonge dans le dessin en oubliant tout ce qui nous entoure, et on avance doucement. On essaie de mieux comprendre les traits qui constituent la réalité, les zones d’ombre, les courbes, on découvre des détails que seule une observation intense et longue peut faire ressortir. Je me suis donné un mot d’ordre pour l’exécution de ce dessin : prendre mon temps. A deux heures d’intervalle lors desquelles Léa mon aînée me voyait travailler, je n’avais presque pas avancé (en apparence) le dessin. A sa grande surprise d’ailleurs ! Mais ce dessin est un travail de patience. Et de la patience, il m’en a fallu en particulier pour lui retricoter au dessin son pull. Evidemment, je n’ai pas demandé à Zoé de poser. Je l’ai prise en photo, jusqu’à ce que j’en prenne une qui me plaise et qui soit assez détaillée pour que je puisse travailler dans la précision. J’aime bien le résultat. Zoé n’aime pas, elle voulait être en couleur et être habillée en princesse. Elle voulait colorier mon dessin. J’ai refusé. Pourtant là, c’est sûr, le dessin aurait acquis un caractère bien plus unique qu’une simple reproduction aux crayons et aux fusains d’une photo.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de celiniko sur le portail Overblog

Commenter cet article